Comment utiliser le taux de rendement synthétique en entreprise ?

synthetique entreprise rendement utiliser

Dans une société industrielle, le taux de rendement synthétique est l’un des indicateurs utilisés pour évaluer l’efficacité de l’entreprise. Il peut donc vous servir d’outils pour faire un état des lieux de votre système de production. Le TSR sert surtout à détecter les améliorations à apporter pour obtenir une production plus performante, afin d’assurer la satisfaction client. Comment utiliser cet outil d’investigation efficace pour garantir le développement de votre activité ? Quid du TRS ?

Qu’est-ce que le taux de rendement synthétique ?

Dans un premier temps, définissons le taux de rendement synthétique : c’est un indicateur permettant d’analyser la performance et la productivité d’une entreprise. Grâce à lui, il devient facile de définir le pourcentage de temps de production. Si vous avez par exemple un TRS 100%, cela signifie que votre usine de production fabrique des pièces de qualité avec une rapidité plus qu’acceptable, sans aucun temps d’arrêt. Un TRS 100% peut donc être interprété comme le plus haut degré de performance.

Le TRS vous permet également de connaître toutes les informations importantes qui peuvent vous faciliter la prise de décision en ce qui concerne les points à améliorer dans votre processus. Vous pourrez mesurer les pertes, analyser les progrès et éliminer au maximum les déchets en productivité. Toutes ces raisons font que suivre cet indicateur est fort recommandé. Il vous permettra d’interpréter facilement le résultat avec une vision synthétique de la performance de votre production.

Le TRS est donc un moyen pour l’usine de production de diminuer la fréquence de la maintenance des machines industrielles, et de l’ensemble des équipements, sans pour autant perdre sur la qualité des produits finis.

indicateur de performance entreprise

Pourquoi le TRS est-il important pour les entreprises ?

Le TRS est un indicateur très puissant, une société souhaitant comparer en temps réel sa production des pièces a donc besoin de l’utiliser. S’y fier permet d’éviter ou du moins de limiter toute perte de production, à en détecter la cause le cas échéant.

Il s’agit également d’un indicateur pour mesurer le rendement, et pour comprendre la capacité de production de votre usine. C’est un outil qui permet d’identifier les sources de gaspillage, et de mettre en place un plan d’amélioration. Pour ce faire, la production doit s’appuyer sur certaines méthodes comme SMED, TPM, 5S, ainsi que les différents outils du Lean Manufacturing.

Comment calculer le taux de rendement synthétique ?

Pour mesurer efficacement le TRS et assurer le résultat, il est nécessaire de réaliser un prélèvement d’échantillon. Ce dernier doit être pris au hasard sur un volume de pièces défini.

En ce qui concerne la manière de procéder, elle doit se faire en appliquant la formule suivante : TRS = Temps utile/temps requis.

Le temps utile indique le temps effectif de la période de production de l’équipement à une cadence normale. Pour l’obtenir, il faut réaliser une multiplication du temps de cycle sec et du nombre de pièces correctes.

En ce qui concerne le temps requis, il désigne la durée théorique où l’équipement produit de bonnes pièces, toujours sur une cadence normale. Cette formule est donc un indicateur d’efficacité de la ligne de production.

Il existe également d’autres manières de calculer le TRS. En l’occurrence, celle qui consiste à diviser le nombre de pièces produites par le nombre de pièces réalisables théoriquement. Quant à l’interprétation du résultat, plus l’indice se rapproche de 100%, plus l’efficacité de la ligne est meilleure.

Exemples d’utilisation du TRS

Différentes méthodes de saisie peuvent être utilisées pour la mesure du TRS. Elle peut se faire de façon manuelle, en semi-automatique ou via un mode automatique.

Le mode manuel consiste à saisir les données à la main. Il s’agit de la méthode la plus rapide et la plus simple à utiliser. Il suffit de compléter les fiches de relevés préremplies, avec notamment les données relatives à la production, au temps et aux défauts. Pour faciliter l’utilisation, le formulaire doit être formaté. Pour le moins d’écritures possible, les opérateurs doivent s’arranger avec un report des occurrences, soit par bâtonnage, soit par une annotation de l’heure de début et de fin. Il peut aussi s’agir d’une annotation de la durée. Pour que les données soient exploitables, elles doivent être saisies dans un système informatique. Cette méthode est fastidieuse et assez longue à mettre en œuvre, et la fiabilité des données n’est pas forcément garantie.

L’utilisation du TRS peut également se faire en mode semi-automatique, avec différents moyens de saisie, notamment des code-barres, des claviers, des boutons préprogrammés, etc. Cette méthode indique la durée d’arrêt de manière automatique. Les opérateurs doivent indiquer la cause de l’arrêt et interdire le redémarrage tant que le motif d’arrêt n’est pas identifié. Il s’agit d’un mode d’utilisation pratique et fiable, mais qui demande un maximum de rigueur et un investissement matériel conséquent.

Le taux de rendement synthétique peut enfin se faire de manière automatique. Il est sans faille et rapide. Cependant, sa réalisation peut s’avérer assez complexe, vu que les informations ne sont pas accessibles à tout moment. En termes d’investissement, il faut s’attendre à un lourd financement pour les machines.

Les avantages de l’utilisation du taux de rendement synthétique

L’un des grands avantages de l’utilisation du TRS est la prise de bonnes décisions. Avec toutes les données en main, la prise de décision est facilitée. Ce qui ne peut qu’être bénéfique pour l’optimisation de la productivité des équipements et de la chaîne de production.

La réduction des pertes de temps, la disponibilité des machines, ainsi que le taux de qualité et de performance se traduisent par l’optimisation de la productivité de votre usine.

Le TRS vous accompagne également pour répondre aux besoins du marché. Il vous permet d’être apte à répondre aux commandes, de rester plus agile et réactif quant à la productivité et la qualité de production.

Un autre avantage, et non des moindres, est la diminution des coûts et des délais de livraison. C’est un indicateur de pilotage et de résultat, un outil de vérification de la pertinence.

Conseils pour tirer le meilleur parti du TSR dans votre entreprise

Pour tirer le meilleur parti du TSR au sein de votre entreprise, il est primordial d’impliquer l’ensemble de vos équipes sur le terrain : tous doivent se sentir concernés !

Par ailleurs, vous devez identifier votre projet initial pour une meilleure optimisation du TSR : connaître les aléas que vous allez rencontrer, les pannes, un manque d’organisation, etc. Tout doit être clair pour que votre entreprise puisse tirer le meilleur de l’utilisation du TSR.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.