Yourtextguru

Yourtextguru, un outil sémantique d’aide à la rédaction pour le SEO

Dans cet article, je vais vous présenter l’outil SEO Yourtextguru. Cet outil vous permet d’améliorer le champ lexical de vos textes. Il permet aussi de vérifier que vos textes ne sont pas suroptimisés ou sous-optimisés sur certains termes stratégiques.

Dans la suite de l’article, je vous explique à quoi sert Yourtextugu, comment l’utiliser, et je vous fais part de mes réflexions à propos de cet outil SEO.

A quoi sert Yourtextguru ?

Concrètement, Yourtextguru (comme Your Text Guru, le gourou de vos textes en français) peut vous aider à enrichir le champ lexical de vos textes.

Je pense que cette notion de champ lexical est désormais un critère important dans l’algorithme de classement des résultats de Google. En effet le moteur de recherche promeut de plus en plus la qualité du contenu, et beaucoup des efforts du moteur de recherche semblent tendre à améliorer son algorithme de classement sur la détection des textes de qualité.

Pourquoi ?

Car Google doit être capable de détecter un texte de mauvaise qualité, et un texte de bonne qualité. Ce critère est primordial pour Google, dont la mission est de fournir à l’internaute la meilleure réponse existante sur le web pour sa requête.

Comment peut-on déduire que Google détermine qu’un texte est de bonne ou de mauvaise qualité ?

  1. Un texte de qualité doit faire une certaine longueur minimale pour répondre au sujet avec pertinence (au moins 500 mots)
  2. Il doit comporter un champ lexical riche lié à la thématique traitée. En effet plus le champ lexical est riche, plus le sujet semble abordé en profondeur
  3. Le texte parait naturel et rédigé pour les humains : il ne répète pas trop de fois des termes qui semblent être des mots-clés stratégiques
  4. Il doit être bien rédigé et agréable à lire, avec des phrases à la bonne longueur, une structuration avec des titres, un texte aéré avec des paragraphes, avec des médias
  5. Un texte de qualité plait aux internautes. Ils le lisent donc entièrement, le partagent sur les réseaux sociaux, le mettent en favoris, reviennent ultérieurement sur le site consulter d’autres articles de qualité, parlent de cet article sur leurs sites et font un lien pour partager cette excellente ressource à leurs lecteurs

Je pense les critères de qualité qui sont pris en compte dans l’algo de Google sont évalués en fonction de l’analyse des textes de tous les autres sites internet constituant le web, dans une analyse statistique proche de la logique du Big Data.

Yourtextguru utiliserait des algorithmes proches de ceux de Google pour analyser un texte, trouvés par une réflexion de reverse engineering menée par les frères Peyronnet.

Cet outil vous aide à optimiser votre texte sur les points 2 et 3 vus ci-dessus : le champ lexical et la densité de répétition.

Suivre les recommandations de Yourtextguru, c’est donc optimiser son texte pour plaire à l’algorithme de Google. C’est aussi réaliser une action de normalisation de son texte en fonction de ceux trouvés en haut de la SERP.

Je trouve que ce point peut aussi être un désavantage.

En effet, bien que les sites web présents au top de la SERP soient les meilleurs pour ce mot-clé, cela ne veut pas dire que faire un texte différent ne permettrait pas de dépasser ces sites. Je reviendrai sur ce point en bas de page, dans la section « réflexions à propos de Yourtextguru ».

Quoi qu’il en soit, sur l’utilisation que j’en ai fait jusqu’ici, les résultats sont positifs.

Yourtextguru vous aide à enrichir le champ lexical de votre texte

Yourtextguru

Comment utiliser l’outil pour analyser l’optimisation d’un texte pour un mot-clé ?

En SEO généralement, on recommande d’optimiser une page sur un seul mot-clé principal. Lorsque vous commandez un guide premium sur Yourtextguru, vous devez renseigner ce mot-clé principal. C’est sur ce mot-clé que l’algorithme de Yourtextguru va vérifier l’optimisation sémantique de votre texte.

Ensuite, une fois le guide premium généré, Yourtextguru va calculer l’optimisation de votre texte pour le mot-clé que vous avez renseigné.

Pour ça, comme je vous l’ai expliqué, l’algorithme de l’outil SEO va analyser les textes des premiers sites web présents sur la SERP du mot-clé. Des calculs sont faits sur le nombre d’occurrences des mots-clés par rapport à la moyenne des sites du web.

Ainsi, les mots-clés généralistes sont écartés, et les mots-clés spécifiques au champ lexical de cette requête sont trouvés.

Sur ces mots-clés spécifiques, une moyenne d’apparition de chaque terme est calculée, pondérée par la longueur du texte. Ainsi, on est proche d’une mesure de densité de répétition de chacun des termes spécifiques au champ lexical du mot-clé choisi.

Yourtextguru

Une fois votre guide premium généré, vous voyez apparaître la fameuse courbe de Youtextguru. Les mots-clés spécifiques au champ lexical du mot-clé saisi et retrouvés dans les textes des leaders de la SERP sont listés sous la courbe. Les termes les plus à gauche de la courbe sont les plus importants à insérer dans votre texte. Vous devez alors coller votre texte dans le champ prévu, et cliquer sur le CTA pour calculer l’optimisation de votre texte sur les termes stratégiques.

Ensuite, l’outil est bien pensé et clair. La courbe est très lisible avec les différentes couleurs et la légende. Un score d’optimisation de votre texte vous est donné (en pourcentages).

Il suffit pour la suite de repérer les mots stratégiques qui ne sont pas présents ou trop peu présents dans votre texte, et de les y insérer le nombre de fois nécessaires pour être dans le vert de la courbe pour chaque mot.

Ceci aura pour effet de faire augmenter le score d’optimisation de votre texte pour le mot-clé principal. En ce qui concerne les mots trop présents, ils seront dans le orange ou le rouge de la courbe. Il faudra alors réduire le nombre d’occurrences de ces mots dans le texte pour les remettre dans le vert de la courbe.

Cependant, une analyse de la concurrence est nécessaire pour plus de précision.

Ce mode d’emploi est cependant à adapter en fonction de ce qui fonctionne pour les concurrents.

En effet, Yourtextguru vous donne un deuxième score : un score de danger. Plus vos mots stratégiques sont dans une optimisation forte ou en suroptimisation (orange et rouge), plus ce score de danger augmente.

Seulement, avoir une densité de répétition élevée peut fonctionner sur certaines requêtes ! Analysez les scores d’optimisation et de danger de vos concurrents en bas de page. Faites-en sorte d’avoir un meilleur score d’optimisation qu’eux.

Si vous voyez que les mieux positionnés n’hésitent pas à être dans une suroptimisation, avec un score de danger assez élevé, vous pouvez le faire aussi : c’est que la suroptimisation semble fonctionner pour cette requête.

Le mieux pour ce genre de requêtes est de compléter par une analyse de l’historique de la SERP. Ainsi, vous pourrez voir si les sites au score de danger élevé sont présents depuis longtemps à leur position. Ou si ce sont des outsiders récemment arrivés.

Des outils comme Ahrefs vous permettent de réaliser cette analyse.

Après ce processus d’optimisation, la position de votre site internet devrait s’améliorer sur la SERP de votre mot-clé principal.

Réflexions à propos de YTG

Yourtextguru suffit-il pour faire d’un texte un texte de qualité ? Ou du moins, suffit-il pour simuler la qualité d’un texte ?

En ce qui concerne ce premier point, Yourtextguru a un champ d’analyse trop réduit pour garantir la qualité d’un texte.

En effet, la longueur du contenu par exemple n’est pas prise en compte comme un critère de notation. L’est-elle pour l’algorithme de Google ? Je ne sais pas, il faudrait faire un test : un site avec un super score YTG mais très court, et donc semblant non naturel à la lecture, rankerait-il sur une requête concurrentielle ?

Je ne pense pas.

Ça en revient à se demander si Google tient compte dans son algorithme de critères comme le trafic d’un site, son taux de rebond, le pogosticking. Il aurait la capacité de le faire, et ce sont des critères de choix pour mesurer la qualité d’une page.

Pourquoi n’en tiendrait-il donc pas compte, sachant que son objectif est de fournir des résultats de la meilleure qualité possible à ses utilisateurs ?…

Quoi qu’il en soit, l’amélioration des algorithmes de Google est désormais constante, avec plus de 100 mises à jour par an, et des algorithmes de machine learning.

Ainsi, quels que soient les critères pris en compte par Google dans son algorithme, je pense que le moteur de recherche sait détecter un texte de basse qualité, même si ce texte a un excellent score d’optimisation Yourtextguru.

Pour moi, Yourtextguru ne suffit donc pas à écrire un contenu qui rankera durablement sur la SERP.

En revanche, l’outil est utile pour améliorer la richesse de son champ lexical avec des termes qui semblent fonctionner. Il permet aussi de repérer les suroptimisations dans son texte.

La normalisation de son texte en fonction de la SERP

Il m’est arrivé d’avoir des suggestions un peu étonnantes de termes en dessous de la courbe de Yourtextguru.

En effet sur certaines requêtes, des sites web de style totalement différents se côtoient :

  • Des blogs aux contenus fournis
  • Des sites d’emplois
  • Des forums

 Si votre texte est à destination d’un blog, faut-il donc à tout prix y insérer les mots liés à la recherche d’emploi ?

Un texte optimisé est-il attendu sur la SERP désirée ?

Parfois, vous rentrez votre texte et vous vous apercevez que votre score est bien meilleur que celui de vos concurrents.

Et pourtant vous n’êtes pas devant.

Sur certaines requêtes, des sites avec un score d’optimisation minable se positionnent devant d’autres avec de très bons scores.

Ça donne à réfléchir : ces sites sont-ils mieux positionnés sur la SERP pour d’autres facteurs de classement, comme le netlinking ? Ou le choix de Google pour la SERP n’est pas de mettre en avant un contenu exhaustif ?

Il faudrait donc idéalement analyser sur ce type de SERP ayant des textes très peu optimisés, le type de site positionné. Par exemple, des pages de catégories de sites e-commerce listant des articles, et avec peu de texte se positionnent ?

De même, une analyse du profil de liens des concurrents permet de tirer des conclusions sur la SERP. Il est alors possible de repérer les URLs avec moins de puissance de netlinking que les autres, mais qui arrivent tout de même à se positionner.

Conclusion

D’après moi, Yourtexguru est donc un outil utile, mais à combiner avec une analyse manuelle de la SERP pour vérifier l’intention de recherche.

Une analyse du profil de liens et de l’autorité des concurrents complète aussi l’analyse de la SERP. Cette analyse peut être faite avec des outils de référencement naturel comme Ahrefs, Moz ou Majestic SEO.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Partager sur les réseaux sociaux
Rendez votre entreprise plus visible

Obtenez un article sur Webcomet.
Cet article présentera votre entreprise dans un style interview. Il vous permettra d’augmenter la visibilité de votre entreprise.
Contactez-moi pour en savoir plus.

5 réflexions sur “Yourtextguru, un outil sémantique d’aide à la rédaction pour le SEO”

  1. Personnellement, je me sers du Google Suggest pour la recherche de champ sémantique et des outils en ligne et des dictionnaires manuels pour la recherche de champ lexical. Mais ce serait tentant d’utiliser aussi YourTextGuru.

    1. En effet, pour enrichir le champ lexical d’un texte il y a pas mal de possibilités, comme 1.fr par exemple.
      La différence de YourTextGuru, c’est qu’il vérifie non seulement la présence des mots, mais aussi leur densité de répétition.

  2. Au final un vrai outil d’aide à la rédaction si vous avez peu l’habitude de rédiger ou si vous ne savez pas grand chose d’une thématique et que vous ne voulez pas perdre trop de temps dans la recherche de vocabulaire. YourText.guru s’avérera une vraie béquille sémantiquement et structurellement très efficace.

  3. Un outil avec des lacunes…
    Un exemple : pour la recherche « chauffage solaire construire », le terme chauffe-eau n’est pas proposé. La majorité des chauffages solaires sont des chauffe-eau, et le terme apparaît 26 fois dans la SERP de Google.
    Comment dire ?

  4. J’utilise 1.fr que j’ai pu avoir à 30€ par mois l’an dernier. Assez satisfaite mais j’ai l’impression que les outils ne tiennent pas assez compte du contexte des mots : présents dans le title ou le h1 il n’ont pas le même poids que dans un paragraphe en fin de texte…
    Je vais sans doute tester YTG avec un test sur 100 jetons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *